Ministère de l’Éducation Nationale et de l'Alphabétisation

Activités du Ministères

16-06-2022 | ACTIVITE DU MINISTERE |

ALPHABETISATION/ MARRAKECH : La Ministre Mariatou Koné porte la voix de l’Afrique à la 7e conférence internationale sur l’éducation des adultes (CONFINTA)

post

Marrakech, le 15 juin 2022- Au nom de l’Afrique, la Ministre ivoirienne de l'Éducation Nationale et de l'Alphabétisation, Mariatou Koné, par ailleurs Vice-Présidente de la Conférence des Ministres de l’Éducation des États et Gouvernements de la francophonie (CONFEMEN) , a porté la voix de l'Afrique ce mercredi 15 juin , sur la question de l'alphabétisation au cours des assises de la Septième Conférence internationale sur l'éducation des Adultes (CONFINTEA VII), qui se tient à Marrakech au Royaume du Maroc .

Citant la Directrice Générale de l'UNESCO, madame Audrey AZOULAY, elle a dit:" L'éducation des adultes est essentielle pour transformer notre avenir". Cette perception de la réalité est partagée par tous ses pairs, En témoigne leur présence massive à Marrakech pour un partage d'expériences. Ces assises visent donc à faire le point du chemin parcouru depuis le CONFINTEA VI à Bélem au Brésil en 2009 en vue de prendre de nouveaux engagements a précisé le Professeur Mariatou Koné.

Au niveau des progrès réalisés dans les 3 sous-régions de l'Afrique subsaharienne, elle a indiqué des progrès :" Il ressort que dans l'ensemble, l'alphabétisme des adultes connaît un recul depuis le CONFINTEA VI en 2009, dans nos pays. Comparé au taux global qui est de 91,3%, en 2016, l'Afrique Subsaharienne est à 65% selon les sources de l'UNESCO. S'agissant de l'expérience de la Côte d'Ivoire, la Ministre a exposé sur sa résilience pendant la grave crise de la Covid-19 le numérique a permis de pallier quelque peu cette absence dans les salles de classe ".

Ces assises sont le lieu indiqué pour faire le point des lourdeurs et points de blocage de ce processus. Ainsi la porte- parole de l’Afrique a identifié notamment :" le manque de stratégie structurée et/ou l'appropriation d'expériences multidimensionnelles".

Pour relever les défis afin de réduire drastiquement d'ici 2030 le taux d'analphabétisme en Afrique, elle a proposé des pistes de priorités notamment un engagement politique de haut niveau , la création ou la revitalisation des structures de collecte de fonds pour l'apprentissage et l'éducation des adultes, le développement des TIC et du numérique, l'instauration du prix Conficius, la promotion de l’apprentissage à distance , l’introduction d’initiatives visant à combiner l’apprentissage de la lecture, de l’écriture, et du calcul avec l’acquisition de compétences entrepreneuriales.

Pour finir, elle a indiqué qu'à l'heure où l'UNESCO invite l'Afrique à repenser les futurs de l'éducation, il est indispensable de changer de paradigme en intégrant les récentes innovations liées au numérique et à l'intelligence artificielle dans l'apprentissage et l'éducation des adultes. Pour cela, elle a invité les participants à partager son cri de cœur :" L'éducation et l'alphabétisation des adultes n'est pas une dépense mais un investissement. Alors au sortir d’ici, investissons bien, investissons en tenant compte des groupes vulnérables ".

L’expérience ivoirienne des États Généraux de l’Éducation Nationale et de l’Alphabétisation ( EGENA )a aussi été partagée au cours de cette rencontre internationale initiée par l’ UNESCO et placée sous le haut patronage de sa majesté le Roi MOHAMED 6 du Maroc.

#Egena

             #Unesc