Ministère de l’Éducation Nationale et de l'Alphabétisation

Activités des Partenaires

27-05-2019 | UNICEF | Ministère Education Nationale

Trois salles construites par l’UNICEF offertes au ministère de l’Education nationale

post

Abidjan, 27 mai (AIP) – Le représentant résident de l’UNICEF, Dr Aboubacar Campo, a remis, lundi, les clés de trois salles destinées à la maternelle du groupe scolaire de Gonzagueville dans la commune de Port-Bouët, à la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Kandia Camara.

Ces trois classes de la petite, moyenne et grande section sont spacieuses, bien aérées, et le matériau de construction solide et démontable. Imperméables à l’eau, résistantes au feu, conçues pour résister aux vents violents et aux fortes pluies, les briques en plastique recyclé sont faciles à assembler. Vingt et un jours suffisent pour bâtir une salle de classe. Comparée aux constructions en béton, une salle de classe en plastique recyclé coûte environ 30% moins cher et dure 50 années de plus que les constructions habituelles. Bien isolées et plus aérées, ces salles de classes sont plus confortables pour les enfants.

« Nous croyons que cette technique de construction plus écologique, plus durable et moins coûteuse contribuera à accélérer la construction d’écoles en Côte d’Ivoire et permettra à plus d’enfants d’apprendre dans de meilleures conditions tout en contribuant à lutter contre la pollution plastique, un fléau mondial qui a un impact jusque dans le terrain de jeu de nos enfants », a affirmé Dr Aboubacar Kampo.

Aboubacar campo a indiqué que la construction de ces classes a coûté près de cinq millions de FCFA pour des économies d’échelle de cinq millions de FCFA contre 10 à 12 millions de FCFA pour des écoles de cette taille réalisées par l’UNICEF avec des matériaux classiques.

Une usine sera construite dans la commune pour recycler les déchets plastiques, créer des emplois et faciliter la construction de nouvelles salles de classe à moindre coût, s’est réjouie la ministre Kandia Camara qui a plaidé pour la construction de latrines en plus des trois salles.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la Politique de scolarisation obligatoire, le gouvernement a construit en sept ans, plus de 30 000 salles de classe et 240 établissements secondaires « mais beaucoup reste à faire », a-t-elle souligné, saluant et félicitant l’appui de l’UNICEF pour l’acquisition de kits scolaires, matériels roulants et salles de classes.

Elle a instruit les responsables du groupe scolaire à en prendre grand soin, et exhorté les parents à un bon encadrement de leurs enfants à domicile pour aider le gouvernement dans sa mission de les former pour des ressources humaines de qualité.

Le district d’Abidjan produit chaque jour près de 300 tonnes de déchets plastiques. En plus de polluer l’environnement, le plastique obstrue les canalisations. Les eaux de ruissellement stagnent et deviennent sources de maladies souvent mortelles pour les enfants telles que la diarrhée et le paludisme. Il faut environ huit tonnes de ces déchets plastiques pour construire une salle de classe, une solution qui a le potentiel de contribuer à une Côte d’Ivoire plus propre, pour chaque enfant.

(AIP)  aaa/ask